top of page

Pourquoi un bébé peut lutter contre le sommeil ?




Avez-vous la sensation que votre bébé qui lutte contre le sommeil ?

ou bien votre bébé ou votre tout-petit met beaucoup de temps à s'endormir à l'heure du coucher, ou encore votre tout-petit pleure dès qu'il est temps de dormir, ou peut-être que votre bébé est éveillé pendant des heures pendant la nuit.


Je sais que c'est si difficile je vais vous Parler des raisons pour lesquelles votre nouveau-né, votre bébé ou votre tout-petit lutte contre le sommeil et comment l'aider. Mais avant toute chose il faut comprendre que votre bébé ne lutte pas contre le sommeil, il rencontre tout simplement des obstacles dans le processus d'induction du repos et il est impossible de rentrer dans le sommeil, il est donc nécessaire de comprendre d'ou vient le blocage.


Voici donc quelques-unes des raisons courantes pour lesquelles votre bébé (5-24 mois) peut lutter contre le sommeil :

Trop fatigué : Les bébés peuvent devenir trop fatigués lorsque les siestes sont courtes ou que les fenêtres de réveil sont trop longues. Et lorsque votre bébé est trop fatigué, il a souvent une poussée de cortisol et d'adrénaline, ce qui augmente la probabilité que votre bébé combatte le sommeil.

Pas assez fatigué : Si les fenêtres de réveil ne sont pas assez longues ou si votre bébé n'a pas eu beaucoup de temps d'éveil actif, il se peut qu'il ne soit pas assez fatigué pour s'endormir ou rester endormi. Si votre bébé lutte contre le sommeil et ne semble pas fatigué à l'heure de la sieste ou du coucher, demandez-vous s'il est temps de prolonger les fenêtres de réveil ou de faire une sieste.

Anxiété de séparation : Votre bébé peut ressentir des pics d'anxiété de séparation à partir de six mois environ (et par intermittence pendant plusieurs années). Un bébé souffrant d'anxiété de séparation peut également lutter contre le sommeil.

Progression du développement : Votre bébé peut lutter contre le sommeil alors qu'il franchit de nouvelles étapes ou traverse une régression du sommeil. Vous pouvez voir que votre bébé est plus éveillé pendant la nuit ou se réveille plus tôt le matin.

Maladie : Être capable de s'endormir et de rester endormi peut être plus difficile lorsque votre bébé est malade . Il est important de s'Assurer que bébé est en bonne santé avant d'essayer de résoudre les problèmes de sommeil. Si votre bébé est malade, relâchez la pression et fournissez-lui le soutien nécessaire pour l'endormir.


Mon Conseil : si vous avez un bébé qui lutte contre le sommeil, on peut vous aider de différente manière : si c'est juste un frein en lien avec les deux premiers points le programme sommeil video, il vous donnera les outils dont vous avez besoin pour mettre fin à la lutte constante contre le sommeil ou encore le pack sommeil qui inclut une consultation. Si cela dure depuis plusieurs semaines alors il sera nécessaire de faire une évaluation plus profonde avec une professionnelle de santé.

A partir de 2 ans les raisons peuvent être différente :

Fatigué : à mesure que les tout-petits grandissent, les protestations et les refus de la sieste deviennent plus fréquents, ce qui peut entraîner une fatigue excessive. Les tout-petits fatigués ont souvent un second souffle ou tombe de fatigue, ce qui les rend plus susceptibles de lutter contre le sommeil.

Pas assez fatigué : Si votre tout-petit n'a pas eu suffisamment de temps d'éveil actif, il se peut qu'il ne soit pas assez fatigué pour s'endormir ou rester endormi. Si votre tout-petit lutte contre le sommeil et ne semble pas fatigué à l'heure de la sieste ou du coucher, demandez-vous s'il est temps de raccourcir ou d'abandonner sa sieste.

Anxiété de séparation : Votre tout-petit peut connaître des pics d'anxiété de séparation tout au long de ses années de tout-petit. L'anxiété de séparation peut être une raison pour laquelle votre tout-petit lutte contre le sommeil, ce qui peut ressembler à s'énerver à l'heure de la sieste ou à caler à l'heure du coucher.

Progression du développement : Acquérir de nouvelles compétences ou traverser une régression du sommeil peut être freiner le sommeil. L'imagination commence également à s'épanouir et une peur du noir nouvellement développée peut être une autre raison pour laquelle votre tout-petit lutte contre le sommeil.

Grands changements : les transitions majeures qui se produisent souvent pendant les premières années de la petite enfance, comme le démarrage d'une nouvelle école ou d'une nouvelle garderie, le déménagement ou l'attente d'un nouveau frère ou d'une sœur, peuvent avoir un impact sur le sommeil. Il est normal qu'un tout-petit lutte contre le sommeil lors d'un changement important dans sa routine.


Maladie : Être capable de s'endormir et de rester endormi peut être plus difficile lorsque votre bébé est malade . Il est important de s'Assurer que bébé est en bonne santé avant d'essayer de résoudre les problèmes de sommeil. Si votre bébé est malade, relâchez la pression et fournissez-lui le soutien nécessaire pour l'endormir.


Comment faire en sorte que votre bébé/tout-petit cesse de lutter contre le sommeil :

Suivez les fenêtres de réveil adaptées à l'âge. Une fenêtre de réveil est le temps que votre tout-petit passe éveillé entre les siestes, à partir du moment où il sort du berceau ou du lit et se termine lorsqu'il se couche à nouveau pour une sieste ou l'heure du coucher. Le fait de suivre des fenêtres de réveil adaptées à l'âge ( voir programme sommeil )

aide à préparer vos journées et vos nuits. Des fenêtres de réveil trop longues peuvent entraîner une fatigue excessive de votre tout-petit. D'un autre côté, des fenêtres de réveil trop courtes peuvent signifier que votre bébé ou votre tout-petit n'est pas assez fatigué pour bien dormir.

Conseil d'expert : ce que vous faites pendant ces fenêtres de réveil est presque aussi important que la durée de vos fenêtres de réveil. Sachez qu'un bébé ou un tout-petit est plus susceptible de bien dormir s'il reçoit suffisamment de stimulation mentale et d'activité physique pendant ses heures d'éveil.

Créez un environnement propice au sommeil.

Un environnement frais, sombre et calme peut faire la différence lorsque votre bébé ou votre tout-petit lutte contre le sommeil. Se déplacer dans un espace avec une stimulation minimale aide à calmer votre bébé (et vous aussi !). Ce même environnement aide également à se rendormir pendant une sieste ou la nuit.

Voici mes recommandations pour mettre en place un environnement de sommeil sain :

  • Assurez-vous qu'il est sécuritaire : assurez-vous que la chambre de votre bébé ou de votre tout-petit est sécuritaire pour le sommeil. Nous voulons que la pièce soit exempte de tout danger.

  • Mettez la pièce dans l'obscurité : La lumière stimule notre cerveau et peut rendre plus difficile l'endormissement et le maintien du sommeil.

  • Utilisez les bruits blanc : Le silence est en fait inhabituel pour votre bébé ou votre tout-petit.

  • Assurer son confort: Un environnement frais favorise notre instinct naturel de dormir. Tout comme les adultes, avoir trop chaud ou trop froid peut rendre le sommeil plus difficile pour un bébé ou un tout-petit. Habillez votre tout-petit confortablement pour dormir, puis évaluez-le et ajustez-le en conséquence.


Suivez une routine pré-sommeil. Une routine cohérente avant la sieste ou l'heure du coucher prépare le cerveau et le corps de votre bébé ou de votre tout-petit au sommeil. Une routine apaisante peut minimiser les difficultés des tout-petits à lutter contre le sommeil à l'heure de la sieste ou du coucher. Cela ne doit pas être compliqué. Essayez de suivre les mêmes étapes simples. Voici un exemple : changement de couche, gigoteuse, chanson, musique allumée, pièce sombre, allongé dans le berceau éveillé. Trouvez ce qui fonctionne pour vous et faites-le avant chaque sommeil.

Astuce pour les tout-petits : Avoir un tableau de routine du coucher rend votre routine prévisible et peut minimiser les batailles au coucher et travailler sur l'autonomie émotionnelle et affective.

Gardez en tête qu'un endormissement qui prend 5 à 20 minutes dans vos bras c'est ok jusqu'a 12/14 mois. On peut ensuite travailler sur l'autonomie au besoin.


Si vous avez besoin de renseignement voici le formulaire de rappel : cliquez ici


 


Audrey Ndjave

Infirmière Clinicienne, santé maternel et infantile

spécialisé sommeil enfant.

Je suis maman de 3 enfants, infirmière périnatale, pédiatrique formé en sommeil de l'enfant. Ma mission est de transmettre aux parents mes connaissances afin que parentalité ne rime pas avec difficultés. Avec l'expertise d'une infirmière et le cœur d'une maman j'ai crée des centres de santé qui accompagnent les familles dans le monde entier.




1 343 vues

Comments


bottom of page